Cabinet d’avocat à Douai dans le Nord

Avocat depuis 20 ans, j’essaye d’être à l’écoute de chacun. Pour aider, il faut comprendre. Il est donc primordial de laisser du temps à l’écoute. La confiance donnée mérite d’être réactif et efficace. Résoudre un litige, c’est trouver une solution sans vexation. Il est inutile d’attiser le feu.  

Histoire familiale 

Mon grand père, Victor Bufquin a prêté serment en 1922. Mon père est devenu avocat, à son tour, en 1958. J'ai bien conscience de cette tradition. Elle est le gage de sérieux, de disponibilité et de la combativité.

Je ne crains pas de me remettre en cause. Je suis résolument tourné vers l'avenir. Ce site en est une demonstration.

Avocat généraliste, j’interviens principalement en droit de la famille (divorce, autorité  parentale, part  contributive, droit de visite ou concubinage). Je suis compétent en droit civil (responsabilité professionnelle, construction, limite de propriété, crédit à la consommation, surendettement).

J'interviens pour répondre à vos questions, ressoudre amiablement votre litige ou agir en justice. Avec mon expérience et mon savoir-faire, je serai capable de résoudre votre problème et de trouver les meilleures issues.

Vous cherchez un avocat sur Douai ?

Mon cabinet se situe dans Douai-centre. Parkings, gare SNCF et  lignes de bus sont à proximité. 

Je mettrai à votre disposition mon écoute active, ma réactivité et mon expérience pour vous accompagner durant toute la procédure. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez avoir plus de renseignements.

  Cabinet d’avocat à Douai dans le Nord
  Avocat en droit de famille et en droit civil à Douai
Mes nouveautés
Je suis capable de résoudre vos litiges en matière de droit civil, droit de la famille et droit du travail.
Savoir plus
la créance d'assistance

Bien souvent, des clients m'interroge sur la manière de sortir de l'égalité successorale, pour devenir par exemple seul propriétaire d'un immeuble, propriété de ses parents. La donation rémunératoire le permet conformément aux articles 894 et 920 du code civil.

Tout enfant est tenu à l'obligation d'assistance de ses ascendants comme de ses descendants. Lorsque cette obligation sort de la normalité, elle permet d'être pris en compte dans la succession sans rapport. Cela suppose de rédiger un acte écrit chez notaire.

C'est le cas d'un enfant, qui quitte sa région où il est installé, qui s'occupe exclusivement de l'un de ses parents dans le besoin.